Bien qu’il soit un vin de renommée festive et conviviale, le Beaujolais Nouveau continue, en cette année 2020 si particulière, de marquer le calendrier et les esprits. Retour sur l’histoire de ce vin si singulier, tant attendu chaque année ! 

Qu’est-ce que ce vin a de “nouveau” ?

Historiquement, un arrêté autorisait la distribution des vins d’appellation d’origine (AOC et AOP) seulement à partir du 15 décembre chaque année. Grâce aux revendications des syndicats viticoles en 1951, les producteurs du Beaujolais ont pu obtenir une dérogation pour le commercialiser plus tôt. “Nouveau” dans l’intitulé signifie que c’est un Beaujolais disponible prématurément, puisque 4 jours seulement sont nécessaires pour faire fermenter ce vin. Depuis des décennies maintenant, le Beaujolais Nouveau arrive le troisième jeudi de novembre, un véritable rendez-vous à ne pas manquer !

Tonneaux de vin dans une cave
© Unsplash – @vinceveras

Un rouge pas comme les autres

Produit à partir du seul cépage Gamay traditionnel de la région, le Beaujolais Nouveau est un vin primeur, c’est-à-dire vendu presque immédiatement après récolte. Inutile donc de lui réserver une place dans votre cave, ce vin jeune se déguste juste après sa vinification. Les grappes entières sont récoltées à la main puis fermentées grâce à la méthode carbonique. Juste après les vendanges, le vin ne reste que quelques jours en cuve. Pas le temps pour lui de prendre une couleur foncée ni beaucoup de tanins, juste de garder des arômes de fruits frais. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Beaujolais Nouveau est si fruité, bien que le réchauffement climatique ait sa part de responsabilité. Ce vin est par ailleurs produit dans l’ensemble de l’aire d’appellation du Beaujolais et des Beaujolais Villages, située au nord de Lyon.

Vin rouge en gouttes
© Unsplash – @lasseterwinery

Un rayonnement au niveau international

Malgré sa forte popularité en France, cette fête est aussi connue dans le monde entier. Cet évènement symbolise la convivialité à la française et le vin festif. Un moment clé pour les professionnels du vin qui exportent jusqu’à 40 % de leur production. Les pays les plus consommateurs se trouvent en Asie (notamment le Japon et la Corée du Sud), qui se partagent le podium avec les États-Unis. Au total, près de 25 millions de bouteilles sont commercialisées en France et à l’étranger pendant cette période.

Bouteilles de vin rangées sur des supports en bois
© Pexels – Bruno Cantuária

Un coup marketing impressionnant

Les festivités du Beaujolais Nouveau sont généralement relayées par tous les médias. Une véritable occasion pour les vignerons de la région de vendre une partie de leur stock. Bien que sa qualité reste un débat, le Beaujolais Nouveau semble s’attacher à redorer son blason. Le millésime 2019 a marqué un tournant dans son évolution. Celui-ci présentait des touches de fruits rouges, de framboise et de mûre, plus aromatique que les années précédentes. Le Beaujolais Nouveau devient plus rond, moins acide et plus structuré.

Face à la pandémie, un vent nouveau pour 2020 !

Bien que les festivités semblent mises à mal en cette année 2020, la covid n’aura pas raison de la popularité de ce vin ! Même si les français n’auront pas la chance de le déguster en grandes pompes, des initiatives se mettent en place pour en profiter confortablement installé(e) chez soi. Entre drives et dégustations en direct sur les réseaux sociaux, les initiatives des domaines ne manquent pas ! Parmi les enjeux de cette année, le recours au numérique est essentiel et permettrait même de toucher davantage les millenials.

Pour venir en aide aux vignerons du Beaujolais et pour écouler les bouteilles produites, le restaurant parisien Candide a eu la brillante idée de lancer l’initiative “Le Beaujolais nouveau est bien vivant”. Par la mobilisation d’un réseau de commerçants, allant des caves aux restaurants en passant par les épiceries, l’idée est de faire l’intermédiaire entre producteurs et clients. L’initiative, présente à Paris et sa banlieue et Marseille, pourrait bien s’étendre à d’autres villes. D’ailleurs, une carte est disponible pour connaître les points d’approvisionnement, c’est par ici.

Logo le beaujolais nouveau est bien vivant


Des rendez-vous se mettent également en place pour profiter de ce moment de convivialité depuis son canapé. Parmi eux, le live inst’apéro se tiendra le jeudi 19 novembre à 19h. Au programme : l’histoire du Beaujolais Nouveau, la vinification et le contexte de la région du Beaujolais. En direct depuis le compte Instagram de Céline Maguet, journaliste et cofondatrice de l’agence Soif.

Du côté de vos mets, ce vin s’accordera à merveille avec quelques terrines, jambon en croûte, fromages ou châtaignes, pour rester dans l’ambiance automnale !

Et pour aller plus loin :